Le Mauvais Sujet de Martha Grimes

Le Mauvais Sujet

Le samedi 5 mars 2005 par Feline

Une vague de meurtres s’abat sur le petit village anglais de Long Piddleton à la veille de Noël. Ce qui est le plus surprenant, c’est qu’il s’agit chaque fois d’étrangers (en Angleterre toute personne qui ne vient pas du village est "étrangère") descendus le matin même dans une auberge et qui se font assassiner dans des postures plus ridicules les unes que les autres : la tête dans un tonneau, pendu à la place d’une mascotte à une poutre ou encore affalé sur une table, un roman policier à la main.

L’inspecteur Jury est envoyé sur place par son supérieur, qui ressemble plus à un bouledogue qu’à un commissaire, en compagnie de l’hypocondriaque sergent Wiggins et de sa pharmacie ambulante. Arrivés sur place, il fait la connaissance des personnalités locales : Melrose Plant, noble anglais qui a abandonné ses titres au grand dam de sa tante, Lady Ardry, mégère sans gêne et insupportable ; les soeurs Rivington, Darrington le romancier et son "assistante" Sheila, l’aubergiste Matchett et bien d’autres personnages farfelus.

"Le Mauvais Sujet" est la première enquête de l’Inspecteur Jury et celle où les personnages, qui deviendront récurrents dans la série, sont présentés. Je ne cesse de m’interroger sur la tendance des éditeurs français de ne publier les premiers tomes d’une série que bien longtemps après qu’elle connaisse le succès. Il en résulte que nombreux amateurs de Martha Grimes peuvent dès le départ éliminer un certain nombre de suspects qui apparaissent dans les enquêtes suivantes. D’une manière générale, je passe un agréable moment à la lecture des romans de cette romancière. Si cette première histoire souffre de quelques défauts (énigme peu construite, ...), elle a aussi des qualités qui se perdent dans la suite de la carrière de la romancière : l’humour, sous forme de réparties, des personnages et même des meurtres, est beaucoup plus présent. Les personnages sont davantage pittoresques et certaines de leurs caractéristiques les plus loufoques disparaissent même dans les autres aventures, les rendant un peu trop lisses. C’est dommage car cela pimente l’histoire.