La mythologie de Edith Hamilton

Ses dieux, ses héros, ses legendes

La mythologie

Le mardi 7 août 2007 par Sheherazade

Les Contes et Légendes, c’est certain, nous fascinent depuis notre plus jeune âge et même à notre époque pleine de cynisme. Cette auteure nous offre un condensé du panthéon grec, depuis la création du monde par Chaos.

Ciel et terre n’ont pas été créés par des dieux, c’est la terre (Gaia) et le ciel (Ouranos) qui engendrèrent les Titans, les tout premiers dieux, parmi lesquels Chronos, Atlas, Prométhée et Ocean.

La Déesse-mère, la Terre, est celle par qui les hommes vivent, elle les nourrit, les abrite.

Ensuite vinrent les Olympiens, qui remplacèrent les Titans.

Bien que Chronos ait tenté d’avaler ses enfants qui allaient paraît-il le supplanter, il n’y parvint pas et fut effectivement détruit par Zeus, qui alors occupa l’Olympe avec ses frères et sœurs.

Ceci est le résumé du châpitre concernant le destin, pour les peuples de l’Antiquité, rien ne servait aux misérables humains de se rebeller contre le sort ou la fortune que les dieux tenaient en réserve pour eux.

Les personnages les plus importants de la mythologie grecque (et plus tard, récupérée par les Romains) sont bien sûr Zeus, mais également Poseidon, Hera, Hades et leurs enfants : Artemis, Apollon, Athena, Hermes, Hephaistos, Ares et la petite inclassable : Aphrodite - pour certains l’enfant de Zeus, pour d’autres sa sœur. Il reste encore Eros, Herakles, Dionysos, et quelques autres « héros » ou « demi-dieux », selon les frasques bien connues de Zeus qui n’hésitait pas à se déguiser afin d’échapper à la jalousie d’Hera et ainsi séduire tout à loisir ( taureau, cygne, pluie d’or).

Edith Hamilton relate les histoires d’amour des simples mortels visités par les dieux (Philemon & Baucis) ; elle évoque également - comment ne pas le faire d’ailleurs - la guerre de Troie et ce qui la déchaîna, à savoir le « célèbre jugement de Pâris », l’Odyssée, et les quêtes telles que celle de Jason et des Argonautes. Elle évoque aussi l’importance des femmes (simples mortelles, déesses ou magiciennes) dans les mythes, d’un autre point de vue que celui d’une société méditerranéenne et donc patriarcale.

Bien sûr, ces mythes sont désormais connus, avec un petit air de réchauffé lorsqu’on en parle, mais cette écrivaine fut l’une des pionnières en la matière et c’est pour cette raison que je recommande ce sympathique petit condensé des mythes et légendes de la Grèce antique. L’ouvrage se termine par une comparaison avec les mythes nordiques (Thor, Odin, le Walhalla - l’Olympe des dieux nordiques).


  • La mythologie  5 janvier 2008
    Bonjour, jai lisait ce livre 5 fois !!! il est genail !!!!!!! et il y a beacoup d’information. je te souhaite de lire ce livre
    Répondre à ce message
  • La mythologie  22 août 2007

    je trouve cette oeuvre très complète et ce a tout point de vue.l etude de la mythologie et très complexe et passionnante

    cet ouvrage rend cette etude possible a tous sans ommettre l importance et la singularité de nombreux points.


    Répondre à ce message