L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’Amour dure trois ans

Le mardi 16 avril 2002 par Dadoo

Pour Marc, l’Amour dure 3 ans : un an de passion, un an de tendresse et un an d’ennui... Au début du livre il vient de se séparer de sa femme et tombe follement amoureux d’Alice... Le livre va raconter leurs trois années d’amour...

Frédéric Beigbeder en bon publicitaire a le don de la formule. Toute la première moitié du roman est assez brillante à ce point de vue. Il assène les petites phrases sur les choses de la vie et raconte avec délice son rôle d’animal nocture des boîtes parisiennes. Le ton est jubilatoire et très agréable. La suite du roman est beaucoup plus convenue ou alors on se lasse du style publicitaire... finalement on ressort un peu déçu de cette lecture... L’auteur aurait sans doute pu faire mieux...
  • > L’Amour dure trois ans  5 septembre 2003, par Frédéric Vauban
    Oui Beigbeder a certainement le sens de la formule (du succès) mais qui ne l’a pas aujourd’hui ? Briller par à coups d’éclats et exit ! Feu de paille et rien de plus comme dans toute bonne campagne publicitaire et quel que soit le produit ! Quelques bonne formules donc mais rien de bien nouveau à l’ouest littéraire. Le livre est à mon sens décevant. Beaucoup d’ennui pour rien !
    Répondre à ce message